JOHAN DUVAL​

JOHAN DUVAL​

J’ai grandi dans le centre de la France, à Saint-Amand Montrond dans le Cher. C’est à l’âge de douze ans, que je me découvre un penchant pour l’écriture grâce au jeu littéraire du cadavre exquis auquel m’initient mon oncle Jean-Marie et ma tante Huguette. J’écris alors pendant mon adolescence de multiples récits au travers desquels je réinvente ma vie que je juge parfois trop sage ou sans reliefs.
Bachelier en 2000, Je pars étudier la géologie à Orléans, dans le Loiret, où je resterai dix ans. Pendant cette période, je mets l’écriture entre parenthèses pour me consacrer à la photo, mon autre passion.
Installé à La Rochelle depuis 2011, je décide de reprendre l’écriture, aidé et soutenu par Emmanuelle, la femme de ma vie, rencontrée autour d’une table de poker. Je revisite ainsi certains de mes anciens textes et finalise en 2015 mon premier roman, le premier tome d’une histoire de survie, se déroulant en Charente Maritime alors qu’un mystérieux virus décime l’espèce humaine et ranime les défunts.
Né un 1er novembre, mon anniversaire a longtemps été associé au jour des morts, peut-être est-ce là d’ailleurs un début d’explication à cette fascination que je porte à la culture Z (Z pour zombie) et à la thématique du survivalisme post-apocalyptique en générale.

Jennifer Pereira